Éviter les arnaques et protéger son identité pour combattre la fraude

Avoir recours à la tromperie pour réaliser un gain personnel ou financier est une forme de fraude. Il est possible que le fraudeur communique avec sa victime en personne, par téléphone, par la poste, par courriel ou par message texte. Ce type d’escroquerie peut être facilité par le vol d’identité, qui consiste à utiliser des renseignements personnels à des fins criminelles. 

En plus d’éprouver un sentiment de gêne, les victimes de fraude peuvent essuyer de lourdes pertes financières et, si leur dossier de crédit est entaché, avoir de la difficulté à obtenir une carte de crédit, un prêt, une marge de crédit ou un prêt hypothécaire. Vous pouvez prendre plusieurs mesures afin de prévenir la fraude. Le signalement des cas de fraude peut aider à en minimiser les dommages.

 

Se méfier des regards indiscrets

Il n’est pas nécessaire qu’une personne se trouve directement derrière vous pour vous espionner par-dessus l’épaule et voler votre numéro d’identification personnel (NIP). Les fraudeurs utilisent parfois des caméras cachées. Ils peuvent aussi prétendre que vous devez révéler votre NIP pour qu’une opération soit traitée. Voici quelques conseils pour éviter qu’on vous espionne par-dessus l’épaule :

  • Dissimulez votre NIP avec votre corps ou votre main lorsque vous le composez dans un lieu public.
  • Ne laissez jamais votre carte Accès hors de votre vue lorsque vous effectuez une opération.
  • Veillez à ce que votre carte Accès ne soit glissée qu’une seule fois dans le terminal.
  • N’oubliez pas de récupérer votre carte Accès et de prendre votre relevé après avoir effectué une opération.
  • Vérifiez régulièrement vos relevés et les soldes de vos comptes, et appelez-nous si vous remarquez des opérations que vous n’avez pas réalisées.
  • Informez-nous sur-le-champ si votre carte Accès est perdue, volée ou retenue dans un guichet automatique.

Il est tout aussi important de ne jamais révéler votre NIP à qui que ce soit. Si vous croyez qu’une autre personne pourrait connaître votre NIP, appelez-nous immédiatement.

Éviter de mordre à l’hameçon

Un courriel ou un message texte d’« hameçonnage » cherche à obtenir des renseignements personnels ou financiers en laissant croire qu’il provient d’une entreprise légitime. Il peut être très convaincant et porter les logos et les couleurs de l’entreprise. Il invite le destinataire à cliquer sur un lien pour entrer un mot de passe ou des renseignements personnels ou financiers. Sachez que la Banque Manuvie ne vous demandera jamais de lui fournir un mot de passe ni des renseignements personnels ou financiers dans un courriel ou message texte non sollicité. Si vous désirez confirmer la légitimité d’un message de la Banque Manuvie, il suffit de nous appeler.

Faire confiance à son instinct de limier

Si quelque chose semble trop beau – ou trop laid – pour être vrai, posez-vous des questions. Pourquoi un prince nigérien aurait-il besoin de votre aide pour virer des fonds? Et ne serait-il pas tout aussi étonnant que l’Agence du revenu du Canada demande votre arrestation après avoir découvert une simple erreur dans votre déclaration de revenus? Oui, ces deux arnaques ont connu du succès par le passé. Si vous vous questionnez quant à la légitimité d’une offre ou d’une menace, recherchez en ligne le numéro de téléphone de l’organisation qui apparaît comme l’expéditrice du message et confirmez l’information auprès d’elle. 

Mieux vaut ne rien envoyer

N’envoyez aucun renseignement personnel en réponse à une demande non sollicitée. Ce principe est applicable même au début d’une relation avec une organisation, par exemple lors de l’adhésion au nouveau programme de récompenses.

  • Pourquoi avez-vous besoin de ces renseignements?
  • Comment seront-ils utilisés?
  • Qui y aura accès?
  • Comment seront-ils protégés?

À moins que la loi l’exige, évitez de fournir votre numéro d’assurance sociale (NAS). Souvent, il est possible d’utiliser d’autres pièces d’identité à cet effet.

Comprendre la psychologie criminelle

En sachant comment les criminels pensent et agissent, vous pourrez mieux vous protéger.

Voici quelques méthodes que peut employer un criminel pour obtenir vos renseignements personnels :

  • Voler votre portefeuille ou votre sac à main contenant vos pièces d’identité, vos cartes de crédit et vos cartes bancaires.
  • Voler votre courrier, y compris les relevés de vos cartes de crédit et de vos comptes bancaires, les offres de carte préapprouvées, de nouveaux chèques et vos renseignements fiscaux.
  • Remplir un formulaire de changement d’adresse et rediriger votre courrier à un autre endroit.
  • Fouiller dans les poubelles de votre domicile ou de votre entreprise.
  • Se faire passer pour un propriétaire ou un employeur, et demander votre dossier de crédit.
  • Rechercher des renseignements personnels que vous avez publiés en ligne.

Voici ce que peut faire un criminel avec vos renseignements personnels :

  • Changer l’adresse postale de votre compte de carte de crédit et effectuer des achats avec cette dernière à votre insu.
  • Demander une nouvelle carte de crédit à l’aide de votre nom, de votre date de naissance et de votre numéro d’assurance social, et l’utiliser sans payer le solde du compte.
  • S’abonner à un service téléphonique à votre nom sans en payer les factures.
  • Ouvrir un compte bancaire à votre nom et tirer des chèques sans fonds.
  • Utiliser des cartes de débit ou des chèques contrefaits pour retirer des fonds de votre compte bancaire.

Protéger ses renseignements personnels

Traitez vos renseignements personnels comme des éléments de grande valeur, car ils le sont. Pour les maintenir en sécurité autant que possible :

  • Ne gardez que ce dont vous avez besoin dans votre portefeuille ou votre sac à main.
  • Conservez tout le reste en lieu sûr, particulièrement votre NAS, votre passeport et votre acte de naissance.
  • Retirez rapidement le courrier de votre boîte aux lettres.
  • Déchiquetez le courrier et les documents contenant des renseignements personnels, sur vos comptes ou vos placements avant de vous en défaire.
  • Vérifiez votre dossier de crédit chaque année auprès des sociétés suivantes :

Signaler une fraude potentielle

Il arrive souvent que les cas de fraude ne soient pas signalés. Pourtant, un signalement peut contribuer à minimiser les pertes et à éviter que d’autres personnes ne soient victimes des mêmes arnaques. Appelez-nous si vous détectez l’un des signes suivants de fraude :

  • Des opérations que vous n’avez pas réalisées ont été portées à votre compte bancaire ou figurent sur votre relevé de carte de crédit.
  • Vous cessez de recevoir les relevés de vos comptes.
  • Un établissement de crédit vous confirme qu’il a reçu votre demande de crédit, alors que vous n’en avez fait aucune.
  • Une agence de recouvrement vous informe qu’un compte que vous n’avez pas ouvert est en souffrance.

Vous devriez aussi communiquer avec les organisations suivantes :

  • si votre permis de conduire et votre document d’immatriculation ont été compromis, le ministère des Transports de votre province ou territoire de résidence;
  • si votre passeport a été compromis, votre bureau des passeports local;
  • si votre numéro d’assurance sociale a été compromis, contactez Emploi et Développement social Canada;

Nous sommes à votre service

La Banque Manuvie prend la fraude très au sérieux. Nous sommes déterminés à protéger les actifs financiers que vous nous confiez en collaborant étroitement avec les organismes d’application de la loi, d’autres institutions financières et les organismes de réglementation pour minimiser les risques d’exposition à la fraude. Nous évaluons individuellement chaque cas de fraude potentielle. Si une fraude est prouvée, les victimes sont protégées par le Code de pratique canadien des services de cartes de débit et n’ont pas à assumer de pertes financières. Sachez toutefois que vous pourriez être tenu responsable de toute perte si vous révélez votre NIP à quelqu’un.

L’information est la meilleure arme contre la fraude. Apprenez-en davantage sur les types de fraudes grâce au Centre antifraude du Canada et sur la prévention de la fraude grâce à l’Association des banquiers canadiens.

Il arrive souvent que les cas de fraude ne soient pas signalés. Pourtant, un signalement peut contribuer à minimiser les pertes et à éviter que d’autres personnes ne soient victimes des mêmes arnaques.