Qu’ont en commun les baby-boomers, les membres de la génération X et les milléniaux?

Après avoir reçu les résultats de notre sondage sur l’endettement mené à l’automne, nous voulions revenir à l’essentiel avec quelques conseils utiles pour vous engager dans la voie vers la liberté financière.

And no, it’s not the set up to a joke. The answer is a simple four-letter word… D-E-B-T. Ugh. Dreadful isn’t it?

But we’re hoping it doesn’t have to be. After getting the results from our Fall Debt Survey we wanted to get back to basics with a few helpful tips to get you on the path to financial freedom. Well, maybe not financial freedom just yet, but definitely gets you talking about it.

Here we go!

1. Commencez par établir un budget

Oui, nous savons que le mot commençant par « B » est presque aussi affreux que celui commençant par « D », mais il faut bien commencer quelque part, et comme quelqu’un l’a déjà dit, vous n’avez besoin que de vingt secondes de courage insensé pour que quelque chose de grand se produise. À quel point cet exercice peut-il être pénible? Allez-y!

2. Établissez des objectifs financiers et faites-en part à quelqu’un

Cet exercice-ci va de pair avec celui du budget. Lorsque vous établissez un budget, vous tentez de déterminer vos rentrées et vos sorties d’argent. Mais pour aller plus loin, vous voulez avoir certaines responsabilités ou une vision de ce que vous voulez faire avec votre argent. Être redevable à soi-même ne suffit pas toujours; ayez quelqu’un à qui vous devez répondre de vos actes – cette personne peut être un conseiller, un être cher, un ami ou un membre de la famille qui vous aidera à garder le cap.

3. Priorisez le remboursement de vos dettes

À cette étape-ci, vous devriez avoir le vent dans les voiles; vous avez établi un budget et certains objectifs. Il s’agit ici de déterminer le comment – comment vous atteindrez ces objectifs. Vous devez être réaliste par rapport à ce que vous pouvez faire en fonction de votre revenu. En déterminant et en détaillant quelles dettes rembourser en premier, vous trouverez cela moins décourageant et plus réalisable.

4. Empruntez intelligemment et prévoyez l’imprévisible

Ces deux-là vont main dans la main. On peut parfois faire face à une dépense imprévue qui nous prend au dépourvu et qui nous oblige à emprunter – il peut s’agir d’une avance de fonds sur une carte de crédit, d’une marge de crédit à intérêt élevé ou d’un prêt octroyé par papa et maman. En prévoyant l’imprévisible cependant et en cotisant à un fonds d’urgence, vous serez mieux à même de déterminer si vous devez emprunter ou non.

N’oubliez pas, un but sans plan est un simple souhait. Espérons que ces conseils vous aideront à établir un plan qui vous aidera à entretenir une relation saine avec vos finances. Souvenez-vous que chaque petit geste compte.