Sondage 2018 sur l'endettement des ménages

La Banque Manuvie a sondé un peu plus de 2000 Canadiens âgés de 20 à 69 ans pour connaître leurs impressions sur les dettes et les dépenses du temps des Fêtes. Les résultats du sondage révèlent des points de vue qui suscitent la réflexion à propos des dépenses et de la gestion des dettes personnelle.

Le sondage1 a révélé que même si huit Canadiens sur dix affirment que, durant la période des Fêtes, ils mettent trop l’accent sur les dépenses, plus de 60 pour cent des répondants sont disposés à s’endetter pour acheter des cadeaux aux membres de leur famille et leurs amis. Dépasser son budget du temps des Fêtes peut être un casse-tête financier une fois la nouvelle année arrivée.

Principaux résultats :

  • Six Canadiens sur dix, qui prévoient dépenser de l’argent durant la période des Fêtes, n’ont pas de budget ou croient qu’ils dépasseront probablement celui qu’ils ont établi.
  • Un quart des Canadiens déclarent ressentir du stress et de l’anxiété durant les Fêtes, être plus stressés par leurs finances que pendant le reste de l’année et ne pas pouvoir se permettre de dépenser le montant qu’ils prévoient dépenser.
  • Trois répondants sur dix indiquent qu’ils ont de la difficulté à rembourser leurs dettes après la période des Fêtes.
  • Trente pour cent conviennent également que la période des Fêtes annule toutes les bonnes décisions financières qu’ils ont prises tout au long de l’année.

debt survey icono graphic -manulife bank

Allez-vous vous endetter pendant le temps des Fêtes?

Malgré la hausse des taux d’intérêt et les perceptions communes entourant l’aspect commercial des fêtes, 60 % des gens sont malgré tout prêts à s’endetter pour effectuer des achats, d’après le sondage sur l’endettement de l’automne 2018 de la Banque Manuvie.

Cette pression peut amener les Canadiens appréhender la période des Fêtes. Même si 40 % ont déjà un budget en tête, plus de la moitié de ces personnes pensent qu’elles vont trop dépenser. Les trois quarts des personnes qui comptent acheter à crédit ont affirmé qu’elles se serviront d’une carte de crédit comme principal mode de paiement.

« C’est facile de perdre de vue ses objectifs financiers dans la frénésie du temps des Fêtes, a déclaré Richard Payette, président et chef de la direction, Manuvie Québec. Les Québécois ne sont pas différents : plus de la moitié d’entre eux sont prêts à s’endetter pour aller au restaurant ou assister à des réceptions du temps des Fêtes, et près de la moitié prennent des vacances. Cette saison, notre cadeau des Fêtes sera de les aider à rendre leurs décisions financières plus simples afin de les aider à vivre mieux. »

Peu importe leur volonté d’effectuer des achats, 3 personnes sur 10 affirment finir par regretter les montants dépensés pendant les Fêtes, d’année en année. Il en résulte que les gens ont de la difficulté à rembourser leurs dettes par la suite".

Toujours selon le sondage, parmi les personnes qui dépensent pendant la période des Fêtes, plus de la moitié se sentent obligées d’acheter des cadeaux à leurs proches, et environ 8 personnes sur 10 croient que les Fêtes sont trop axées sur les dépenses. Et il s’avère que cette situation nuit à la santé mentale : 4 Canadiens sur 10 conviennent qu’ils ressentent du stress ou de l’anxiété à l’approche de la période des Fêtes, qui cause plus de stress financier que toute autre période de l’année.

L’angoisse financière suscitée par les Fêtes peut se prolonger bien au-delà du Nouvel An, d’autant plus que les taux d’intérêt augmentent et que l’endettement des ménages du Canada demeure près de niveaux records. Le sondage démontre que tout au long de l’année, plus de 50 % des Canadiens ressentent les effets de l’endettement; de façon générale, cette situation les empêche de faire les choses qu’ils souhaitent faire, et elle nuit à leur capacité d’épargner en vue de la retraite. Plus alarmant encore, est le fait que 4 Canadiens endettés sur 10 croient qu’ils ne pourront jamais se libérer de leurs dettes.

Outre les sentiments négatifs à l’égard de l’endettement, les Canadiens continuent de cacher leurs finances. En effet, 1 Canadien endetté sur 10 admet avoir complètement caché le coût d’un achat. La plupart des achats étaient des articles électroniques, des vêtements ou liés au divertissement, mais 18 % des hommes et 8 % des femmes ont admis avoir caché le coût d’un véhicule à un être cher.

«Les soucis financiers sont source de stress pour bon nombre de Canadiens, et pendant les Fêtes, ce stress augmente".»

« Même les gens qui dépensent le moins peuvent se sentir accablés au cours de la période des Fêtes, mais un peu de planification peut aider grandement. Faire le suivi de ses dépenses, penser à ce qui est atteignable et nécessaire, tout en trouvant des façons de passer plus de temps avec la famille et les amis, et de réduire les dépenses permet d’évacuer du stress ainsi que d’alléger le fardeau de la dette », a souligné M. Paquet.

« En tant que Banque qui travaille dans l’intérêt de ses clients, nous voulons que ceux-ci se sentent assurés d’avoir du soutien en ce qui a trait à la gestion et à la réduction des dettes. Travailler avec un conseiller indépendant est un bon point de départ pendant les Fêtes et toute l’année. »

La Banque Manuvie s’est engagée à vous aider à prendre des décisions financières. Ne laissez pas les dettes et le stress financier gâcher votre temps des Fêtes. Communiquez avec votre conseiller dès aujourd’hui pour discuter de la gestion de vos dettes.

Le sondage de la Banque Manuvie du Canada a été mené auprès de 2 003 Canadiens de toutes les provinces, âgés de 20 à 69 ans et dont le ménage a un revenu supérieur à 40 000 $. Le sondage a été réalisé en ligne par Ipsos pendant la période du 31 août au 5 septembre 2018. Les résultats nationaux ont été pondérés par sexe, par âge, par région et par degré de scolarité. Ce sondage présente un intervalle de crédibilité de plus ou moins 2,5 %. Le nom Banque Manuvie, la lettre « M » stylisée et le nom Banque Manuvie accompagné de la lettre « M » stylisée sont des marques de commerce de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers que la Banque Manuvie utilise sous licence.