Achat-revente d’une maison : ce qu’il faut savoir

Vous songez à l’achat-revente d’une maison? Voici ce qu’il faut chercher, les étapes à suivre et la façon d’obtenir le meilleur rapport qualité prix lorsque vous vendez la maison.

Grâce à la popularité des émissions télévisées sur le sujet, de nombreuses personnes souhaitent acheter une maison pour la rénover et la revendre. Cependant, le commun des mortels ne sait peut-être pas ce qu’il faut faire pour trouver, financer et rénover une maison pour la revendre.

Lorsque vous savez quels sont les points à considérer, vous avez une meilleure idée des mesures à prendre, des éléments sur lesquels vous devez vous concentrer et de la façon de dépenser votre argent.

Voici donc ce que vous devez prendre en considération avant d’acheter et de rénover une propriété pour la revendre.

Comment rénover une maison pour la revente

D’abord, faites vos recherches! Cela vous fera gagner du temps, économiser de l’argent et éviter des maux de tête. Cela permettra également de maximiser la valeur de la propriété et le profit que vous tirerez de la vente. Effectuez des recherches auprès du voisinage pour avoir une idée du prix de vente ou de location des maisons de taille semblable, apprenez à connaître les tendances populaires ou les styles d’architecture de la région, et gardez un œil sur des éléments tels que la distance entre la maison et l’école, l’accès aux transports en commun et les magasins et les restaurants aux alentours.

Faites appel à un ami (dans le domaine de la construction)

Si vous êtes novice en achat-revente, vous ne savez peut-être pas comment repérer les problèmes potentiels liés aux propriétés, quels sont les travaux de modernisation qui génèrent le plus de valeur, ou comment gérer une rénovation complète. C’est là qu’un entrepreneur fiable joue un rôle essentiel.

Avant de prendre rendez-vous pour visiter des propriétés, demandez à un entrepreneur de confiance, à un ami ou à un membre de votre famille ayant de l’expérience dans le domaine de la construction de vous accompagner et de jeter un coup d’œil aux propriétés potentielles. Voici comment un entrepreneur peut vous aider :

  • Un bon entrepreneur peut vous donner des idées d’amélioration et de remaniement pour accroître la valeur de la maison.
  • Il doit connaître les règlements administratifs auxquels vous devrez vous conformer et savoir quels sont les permis dont vous aurez besoin avant de commencer les travaux.
  • Si vous avez l’intention de procéder à des travaux de modernisation importants, il se peut qu’il connaisse des architectes qui peuvent vous aider à planifier les rénovations en toute sécurité.

Un entrepreneur ou un expert en construction peut aussi indiquer ce qui se cache derrière les murs et dont il faut être au courant comme la plomberie, le système de chauffage, de ventilation et de climatisation, l’électricité, les besoins structurels et les exigences en matière d’isolation pour le contrôle de la température, l’insonorisation ou l’atténuation du bruit.

Repérer ces problèmes cachés peut vous aider à peaufiner votre offre afin de ne pas payer trop cher pour une maison qui a besoin de réparations coûteuses.

Comment réaliser un profit dans le processus d’achat-revente

Pour réaliser des profits dans un processus d’achat-revente, vous aurez besoin d’une maison que vous pourrez vendre à un prix qui vous permettra de récupérer son coût d’achat ainsi que les coûts de rénovation et des réparations, et de mettre de l’argent dans vos poches.

Pour déterminer le prix maximum à payer pour une propriété, utilisez la règle pour les placements immobiliers : la règle des 70 %. Selon cette règle, vous ne devriez pas payer plus de 70 % de la valeur après réparation (« ARV ») de la maison, moins le coût de la réparation. Voici comment ça fonctionne :

Si vous pensez qu’une maison se vendrait 500 000 $ après les rénovations et que les réparations coûteraient 20 000 $, votre offre la plus élevée devrait être de 330 000 $ [(500 000 $ x 0,70) – 20 000 $].

De combien d’argent ai-je besoin pour l’achat-revente?

Lorsqu’il s’agit de financer un achat-revente, vous devez avoir accès à des liquidités. Selon votre situation, vous aurez besoin d’argent pour les éléments suivants :

  • Mise de fonds
  • Frais de clôture et frais juridiques
  • Droits de mutation immobilière
  • Réparations
  • Rénovations
  • Permis
  • Acompte pour l’entrepreneur et l’architecte
  • Assurance (gardez à l’esprit que vous aurez besoin d’une assurance spéciale si la maison est inoccupée pendant les rénovations).

Avant de présenter une offre d’achat pour une propriété, songez à la façon dont vous paierez les rénovations. Il existe quatre options de base :

  1. Payer comptant pour tout : l’inconvénient, c’est que votre argent est ensuite immobilisé dans le projet et que vous ne le récupèrerez pas tant que la propriété ne sera pas vendue.
  2. Utiliser une marge de crédit : cette marge pourrait être garantie par la propriété ou même par une autre propriété, comme votre résidence principale, ou elle pourrait ne pas être garantie. L’avantage d’utiliser une marge de crédit est que vous ne payez des intérêts que sur les sommes empruntées, et vous pouvez utiliser cette marge de crédit pour payer vos factures, vos réparations et vos fournitures au fur et à mesure. Il est également facile de faire le suivi de vos dépenses au moment de la période des impôts.
  3. Souscrire un prêt hypothécaire/intégrer les coûts à même le prêt hypothécaire : vous pouvez hypothéquer votre résidence principale ou l’immeuble de placement, et intégrer les coûts de vos rénovations à même le prêt hypothécaire, plutôt que de payer de votre poche la totalité des frais à l’avance. Il s’agit d’un moyen pratique et peu coûteux d’emprunter de l’argent. Toutefois, vous commencerez à payer des intérêts sur les fonds dès que vous les recevrez.
  4. Combiner ces méthodes : vous bénéficiez ainsi d’une certaine souplesse et minimisez vos frais d’intérêts. Par exemple, vous pouvez payer comptant la mise de fonds et hypothéquer le bien de placement qui sera rénové et revendu. Ensuite, utilisez une marge de crédit, garantie ou non, pour payer les rénovations et les réparations à mesure qu’elles sont effectuées.

Risques liés à l’achat-revente

Lorsqu’il est question de l’achat-revente de biens immobiliers, emprunter de l’argent comporte certains risques.

Par exemple, vous pourriez être tenté de dépenser plus que nécessaire pour des rénovations et des réparations. Vous pourriez aussi investir dans des améliorations qui n’augmentent pas la valeur de la maison pour les acheteurs potentiels. Finalement, vous pourriez vous retrouver avec des paiements hypothécaires périodiques si la maison ne se vend pas.

C’est pourquoi il est si important de faire des recherches sur les caractéristiques populaires auprès des acheteurs de votre région.

Meilleur rapport qualité prix pour vos travaux de modernisation et de rénovations

Les rénovations ne se valent pas toutes lorsqu’il s’agit d’un bien de placement. Quels travaux de modernisation permettront d’obtenir le meilleur rapport qualité prix sur vos rénovations?

Même si cela dépend en partie de votre emplacement, en général, c’est le revêtement de sol et la peinture qui ont la plus grande incidence, surtout dans les cuisines et les salles de bain, et ces travaux sont relativement peu coûteux. Songez aussi à moderniser l’éclairage extérieur et intérieur, les panneaux électriques, les accessoires fixes et les poignées dans l’ensemble de la maison.

Portez une attention particulière aux caractéristiques extérieures faciles à moderniser pour rajeunir l’allure de la façade; des changements simples comme rafraîchir la peinture, ajouter des jardinières et poser un nouveau numéro de maison peuvent avoir un grand effet.

Changements à éviter

Vous pourriez être tenté de faire des changements spectaculaires et à la mode, mais pensez-y à deux fois avant de le faire dans le cas d’une propriété que vous prévoyez de revendre. Plus précisément, des changements effectués selon des goûts personnels et originaux pourraient coûter cher à un acheteur potentiel pour les modifier ou les refaire.

De plus, n’oubliez pas ce que votre acheteur idéal fera de la propriété. Bien que certaines rénovations modernes puissent convenir lorsque la propriété une fois revendue est utilisée à titre de résidence principale ou même de logement répertorié sur la plateforme Airbnb, évitez-les si vous achetez un immeuble locatif. De telles rénovations seront bientôt démodées et les futurs propriétaires ne veulent pas avoir à dépenser plus d’argent dans un proche avenir.

Ce qu’il faut surveiller lors de l’achat-revente

En plus d’éviter les dépenses excessives liées à l’achat ou à la rénovation d’une maison, ou d’apporter des changements à la mode, il y a quelques points supplémentaires à surveiller lorsque vous effectuez un achat-revente :

  1. Ayez toujours à l’esprit que même si vous pouvez effectuer des rénovations et des réparations, vous ne pouvez pas changer l’emplacement d’une propriété, alors choisissez un endroit où les acheteurs veulent vivre.
  2. Recherchez des propriétés qui ont un sous-sol un ou un troisième étage que vous pourriez transformer en logement locatif.
  3. Passez en revue les lignes directrices de l’Agence du revenu du Canada sur les gains en capital réalisés sur les immeubles de placement afin de connaître les lois fiscales actuelles sur la vente de biens de placement.
  4. Ayez un coussin financier en cas de coûts imprévus qui pourraient ne pas être couverts lorsque vous commencerez à effectuer des réparations.

 

L’achat-revente peut être une façon gratifiante et intéressante de faire plus d’argent, tant que vous savez dans quoi vous vous lancez. Afin de bien positionner votre projet d’achat-revente de maison, préparez-vous : faites vos recherches en ce qui touche les propriétés et examinez les aspects financiers.